Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 mars 2015 3 04 /03 /mars /2015 09:53
Mon témoignage sur l'écomusée du Creusot-Montceau

Après une longue attente, consacrée à des vérifications et à des corrections, obtenues grâce au concours d'amis, membres et anciens de l'équipe de l'écomusée, j'ai pu mettre en ligne sur mon site d'édition numérique http://www.hugues-devarine.eu mon témoignage sur plus de quarante ans d'histoire de cet écomusée. J'ai essayé, non seulement de le raconter tel que je l'ai vécu, de près et de loin, de l'intérieur et de l'extérieur, mais aussi de suggérer des leçons à en retirer, à partir de ses succès et de ses erreurs.

C'est un travail personnel, subjectif, sans aucune prétention scientifique. J'espère qu'il incitera d'autres acteurs et témoins de cette histoire à faire la même démarche, pour que de la confrontation des points de vue on puisse tirer un tableau aussi exact que possible de ce qui a été une aventure exceptionnelle, dans sa durée et dans sa complexité.

Beaucoup pensent que la municipalisation de l'écomusée, depuis 2012, est le résultat de l'échec de ce que beaucoup ont considéré comme une utopie. Je ne le crois pas car beaucoup a été accompli en plus de quarante ans et le musée de statut public qui a pris la relève est certainement mieux qualifié pour gérer la collection considérable qui a été accumulée, malgré notre principe fondateur: un musée sans collections.

J'ai toujours pensé que l'une des destinées de l'écomusée ou du musée communautaire, après le passage des générations et l'inévitable création non-voulue mais inévitabled'une collection, était une institutionnalisation sous la forme d'un musée "traditionnel", conservateur d'une sélection du patrimoine du territoire.

Sur le territoire de la Communauté urbaine du Creusot-Montceau, c'est ce qui s'est passé et je crois qu'il ne faut pas le regretter. Cela d'autant plus que l'association qui autrefois portait l'écomusée s'est transformée en association "des patrimoines" de la communauté, indépendante de l'écomusée (qui a gardé son nom). Elle va maintenant s'occuper de ce qui est vivant dans les patrimoines et les mémoires de la population. Ses membres sont tous volontaires, ce n'est pas une nouvelle institution, elle collaborera avec le musée qui gardera l'exclusivité de l'acquisition et de la gestion des collections.

Il faudra continuer à observer et à évaluer ce qui va se passer au Creusot-Montceau. Ce livre était nécessaire à la fin d'une période et au début d'une autre.

Partager cet article

Repost 0
Published by hugues-interactions - dans Publications
commenter cet article

commentaires