Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 février 2014 5 07 /02 /février /2014 11:28

J'ai reçu une longue lettre de José Itaqui, un ami de 25 ans qui est à l'origine et actuellement au pilotage du développement de la Quarta Colônia, un territoire de 9 municipalités de colonisation italienne (années 1870) au centre de l'Etat brésilien de Rio Grande do Sul, près de la ville de Santa Maria.

L'histoire du projet de développement de ce territoire remonte à la fin des années 1980, quand Itaqui, sa femme Angelica et des amis (re)découvrent le patrimoine matériel et immatériel de la communauté de Silveira Martins, puis des communes voisines. Après de nombreuses péripéties, un programme appelé "Projeto Identidade" a mobilisé les écoles, les enfants et leurs parents, et finalement toutes ces communautés, autour de l'idée et de la pratique d'un développement culturel, social et économique appuyé sur les ressources patrimoniales communes.

Itaqui, de son côté, menait une action collective militante autour du théâtre et de la production de spectacles en dialecte Veneto qui est encore parlé dans la Quarta Colônia par les descendants des immigés italiens du 19° siècle, sur des thèmes liés à la mémoire des premiers immigrés.

Puis, un grand programme de développement économique et social a été mené par Itaqui, sur l'ensemble de la Quarta Colônia, appelé CONDESUS, Consórcio de Desentvolvimento Sustentável, soutenu par des fonds nationaux et internationaux.

Finalement, une découverte a été faite, celle d'un gisement paléontologique considérable, de valeur scientifique internationale. Pour l'exploiter à la fois pour la recherche, pour l'éducation et pour le tourisme, un centre moderne vient d'être construit, appelé CAPPA (Centre de Apoio à Pesquisa Paleontológica).

Ce que Itaqui vient de m'écrire est particulièrement intéressant: la découverte et la mise en valeur de ce gisement paléontologique a suscité une mobilisation des universitaires intéressés par le sujet et, à l'université fédérale de Santa Maria, la création prévue d'une chaire de paléontologie, tenue par le prof. Sergio Dias da Silva, un homme de terrain qui peut utiliser le CAPPA comme lieu de recherche et d'enseignement. Avec son aide comme rédacteur, un "Programme d'appui à la recherche paléontologique de la Quarta Colônia" a été élaboré par  les représentants de 6 universités du Rio Grande do Sul et par le CONDESUS.

Cette histoire, qui devrait faire l'objet d'une analyse et d'un traité méthodologique, montre bien plusieurs principes, sur lesquels je pense que mon ami Itaqui serait d'accord:

- le patrimoine, sous toutes ses formes, est l'une des principales ressources pour un développement soutenable d'un territoire,

- ce développement doit être mené par des personnes issues du territoire, motivées et indépendantes des systèmes politiques traditionnels,

- l'éducation au patrimoine concerne les enfants comme les adultes; elle est indispensable pour rendre les citoyens capables de participer à leur propre développement,

- la lenteur est une dimension indispensable du travail de développement, pour en assurer la solidité et la continuité,

- tout processus de développement doit s'appuyer sur les opportunités et les saisir au moment où elles se présentent, sans idées préconçues.

 

Cela dit, si vous passez par Santa Maria, allez voir les gisements paléontologiques de la Quarta Colônia et José Itaqui, mais il est très occupé !!!

Partager cet article

Repost 0
Published by hugues-interactions - dans Développement des territoires
commenter cet article

commentaires