Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 décembre 2013 3 11 /12 /décembre /2013 14:33

Le Monde, mardi 10 décembre 2013, page14 - link

Un scandale de plus qui montre que l'amour de l'art (???) s'oppose souvent à la culture vivante.

Des objets d'origine amérindienne Hopi et Apache sont mis en vente, pour la seconde fois cette année à Paris. L'ambassade des Etats-Unis à Paris demande que cette vente soit retardée pour permettre aux amérindiens concernés de faire valoir leurs droits ancestraux sur des pièces de valeur religieuse et culturelle qui n'auraient jamais dû quitter leurs communautés. Un juge français a tranché: "...Si la vente de ces objets culturels peut constituer un outrage à la dignité de la tribu Hopi, cette considération morale et philosophique ne donne pas à elle seule droit au juge des référés de suspendre la vente de ces masques qui n'est pas interdite en France." On voit bien là que la France qui défend des valeurs soi-disant universelles impose le droit des marchands d'art, des collectionneurs et des musées européens à celui de communautés qui ont d'autres valeurs et qui se préoccupent de défendre ou de récupérer leur patrimoine spirituel qu'elles considèrent inaliénable.

Il y a quelques années, la France adoptait une loi pour permettre de restituer à la Nouvelle Zélande et aux Maoris des têtes d'ancêtres appartenant à des musées, contre l'avis de la corporation des conservateurs de musées, pour qui leuirs collections sont définitivement inaliénables. Ce qui est inaliénable pour nous ne le serait pas pour les Hopis ?

Quand respecterons-nous la culture des autres ?

 

Suite: une fondation américaine a racheté certains masques pour les restituer aux Hopis. Honte pour la France et les collectionneurs.link

Partager cet article

Repost 0
Published by hugues-interactions - dans Réflexions sur l'actualité
commenter cet article

commentaires