Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 juillet 2012 4 26 /07 /juillet /2012 15:10

 

 

C’est le slogan de Sol et Civilisation, qui fêtait en 2011 son vingtième anniversaire. Je suis cette association depuis longtemps et admire le travail de réflexion prospective qui associe des professionnels du terrain et des chercheurs.

 

 

Sol et Civilisation, association indépendante proche du monde agricole, est un groupe de recherche, d'étude et d'intervention, qui souhaite promouvoir et faciliter un développement fondé sur la place de l'homme acteur des territoires et gestionnaire du vivant,

 

L'Association inscrit ses actions dans la durée et les décline, seule ou en partenariat, selon deux dimensions thématiques :

  • la relation des hommes entre eux et à leur territoire, et plus particulièrement la gestion de la qualité du vivant et le rôle de l'agriculture;

  • la vie économique des territoires et globalement l'aptitude des hommes à y créer de la valeur.

 

Seule ou en partenariat, Sol et Civilisation organise et anime des groupes de travail, des études, des débats, des séminaires et des colloques.

 

L'Association appuie également des expérimentations de terrain, ce qui lui permet d'ancrer sa réflexion dans la réalité des territoires. Tous ces travaux font régulièrement l'objet de publications, notamment une Lettre, des actes, des Cahiers et des rapports.

 

Enfin, Sol et Civilisation est partie prenante de plusieurs réseaux, français comme européens, sensibles à la dynamique rurale.

 

 

Voici ses coordonnées : 5, rue Joseph et Marie Hackin, 75116 Paris – Tél. +33 144311661 – Site web www.soletcivilisation.fr

 

Les prochaines assises de Sol et Civilisation se tiendront le 4 octobre 2012, sur le thème "Finances et Territoires".

 

Une publication récente, très intéressante : Une société en mutation, avec ou sans les agriculteurs ?, Les Cahiers de Sol et Civilisation, n° 4, 2012102 pages.

Partager cet article

Repost 0
Published by hugues-interactions - dans Développement des territoires
commenter cet article

commentaires