Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 juillet 2013 7 28 /07 /juillet /2013 11:27

Dans le journal Le Monde daté du 26 juillet, un article de Véronique Grandpierre décrit les principaux dommages causés au patrimoine monumental et muséal de la Syrie par la guerre civile qui fait rage depuis deux ans. Elle rappelle d'autres cas analogues, en particulier en Irak depuis 2003, et cite la préoccupation de l'UNESCO pour ces atteintes au patrimoine de l'humanité. On ne peut que regretter, évidemment, que des monuments que nous avions l'habitude de visiter en touristes ou de contempler en photo soient victimes de la folie destructrice des hommes. Mais n'est-ce pas un phénomène tout à fait naturel, qui durera autant que l'habitude qu'ont les humains (nous-mêmes finalement) de s'entretuer et de détruire leurs biens les plus précieux, à commencer par leurs vies et celles de leurs enfants ?

 

Depuis quelques soixante siècles, les constructions édifiées par les hommes sont détruites périodiquement, par des catastrophes naturelles, par la vétusté ou par la guerre. C'est assez normal et il ne me semble pas que l'on puisse raisonnablement atteindre l'objectif d'une paix universelle et mettre au point des méthodes parfaites pour une conservation éternelle.

 

Ne peut-on plutôt reconnaître que c'est la destruction de nos temples, de nos palais, de nos maisons qui a permis, à travers l'histoire, la naissance de nouveaux styles, le progrès des méthodes de construction (le gothiquie après le roman en Occident, par exemple), l'invention de nouveaux éléments de confort, la résolution des problèmes de logements d'une population en croissance rapide ?

 

Les vols dans les musées, les fouilles clandestines et les trafics d'oeuvres d'art existent même en dehors des guerres, même si celles-ci leur offrent des opportunités plus grandes et une assurance d'impunité. Mais c'est dû à la passion des collectionneurs sans foi ni loi, à un marché mondial spéculatif, à la pauvreté insupportable de tant de paysans du Tiers Monde.

 

Il faut aider à résoudre les conflits, pour sauver des gens, pas forcément pour conserver des choses qui seront de toute manière remplacées, probablement de manière créative, novatrice, utile. La Syrie et l'Egypte, actuellement, cherchent un équilibre politique et des solutions à des problèmes culturels, sociaux et économiques: les manifestants et les combattants de tous bords se moquent bien du patrimoine de l'Humanité qui les entoure, et cela même si le tourisme de masse est une part importante de leur économie à cause de ce même patrimoine. Cela aussi est culturel. Il sera plus important pour ces pays de construire du neuf que de restaurer du vieux.

Partager cet article

Repost 0
Published by hugues-interactions - dans Réflexions sur l'actualité
commenter cet article

commentaires

clinkle downloads 12/09/2014 11:18

Une entreprise employant une orientation du produit est principalement lié à la qualité de son propre produit. Une entreprise assumerait également que tant que son produit était d'un niveau élevé, les gens achètent et consomment le produit.

purearganoilhair.wordpress.com 06/08/2014 14:12

Woah ! Great news about the pretty well made efforts, as I'd always love to explore about some intellectual people and their works.

Haus bauen 05/08/2014 00:49

Thank you for your article. I will check back !

lucas duplan 04/08/2014 10:45

Lorsque deux ou plusieurs personnes sont propriétaires d'une entreprise ensemble, mais n'ont pas réussi à organiser une forme plus spécialisée de véhicule, ils seront traités comme une société en nom collectif.

patch 22/07/2014 12:53

La réaction au cours de l'opération de machines, tel qu'un ordinateur ou un outil, par exemple l'interaction entre un conducteur et la position de son véhicule sur la route: en orientant les influences de driver cette position, par l'observation de cette information retourne au conducteur.