Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 décembre 2011 5 02 /12 /décembre /2011 15:09

Un colloque à Guérigny (Nièvre), les 19 et 20 octobre 2012

 

 http://museevieuxguerigny.free.fr/

 

Ce colloque est organisé par Marie-Françoise Gribet, ancienne directrice de l’Institut d’Urbanisme et professeur émérite à Paris VIII. On peut contacter aussi François Duffaut  <francois.duffaut@wanadoo.fr> 

Présentation du colloque

 

Depuis 1992,  les Amis du Vieux Guérigny organisent des rencontres d’histoire de la métallurgie et en publient les actes. La neuvième édition, qui se tiendra les 19 et 20 octobre 2012, aura pour thème : « Le patrimoine industriel des petites villes et de leur territoire ». Pourquoi cette démarche et ce sujet ?

L’industrie extractive (minerais métalliques, charbon, argiles) est à l’origine d’une activité de production qui, jusqu’au XVIIIe siècle, est répartie sur l’ensemble du territoire français. Sidérurgie, métallurgie, céramique, associées au travail des fibres, sont partout. Les décisions politiques, financières, les contraintes techniques vont sélectionner les lieux, les régions, amorcer des concentrations d’activités, poser les jalons d’une urbanisation spécifique. Celle-ci s’exprime parfois dans une dualité du type, un village, une production (la clouterie normande, par exemple), un établissement industriel, un bourg (Guérigny, dans le Nivernais).

Avec la Révolution industrielle, ces bourgs sont devenus des villes où domine une activité industrielle. Elles constituent des entités urbaines originales, dans un territoire à dominante rurale. Au XXe siècle, les choix économiques, la dynamique de concentration des entreprises susciteront un maintien plus ou moins affirmé de l’usine mère relayée par d’autres activités. Mais l’entité urbaine demeure. Son plan, son tissu urbain, certains bâtiments et sa société racontent l’histoire de l’industrialisation. Son paysage en est le témoin.

Dans ces villes, la reconversion des activités et de l’emploi a bénéficié de l’attention de l’Etat, des acteurs économiques, des collectivités locales. Mais la reconnaissance de leur réalité patrimoniale est lente. Elle semble demander maturation, ce qui ne prémunit pas contre la destruction de machines, de bâtiments, voire de quartiers non expertisés pour leur valeur historique.

À cette échelle urbaine, la pression foncière s’exerce à la périphérie des lieux (lotissements récents, activités commerciales), d’où un abandon plus ou moins sensible des centres et des quartiers nés de l’industrie. Or, depuis les années 1970, les sociétés locales se sont saisies de leur histoire, à la fois pour signifier leur existence et interroger une culture locale dans tout son spectre (politique, religieux, technique… ). Les bâtiments industriels conservés sont devenus des lieux de rencontre, de culture et d’échanges. Ils intéressent aussi bien l’habitant que le touriste, là où il y a quelques années : «  il n’y avait rien à voir ». Le patrimoine industriel est perçu dès lors comme une image de la ville, un élément de son identification. Mais sa révélation, sa sauvegarde, sa valorisation demeurent d’actualité.

Le but de ce colloque est de cerner, à travers la présentation de cas précis, les difficultés rencontrées, les solutions trouvées, pour prendre en considération les réalités de ces lieux. Il s’agit de reconnaître et réaliser l’aménagement des différents témoins de l’histoire industrielle et urbaine à cette échelle géographique.

Pour répondre aux interrogations évoquées en guise de présentation de ce colloque, les thèmes généraux suivants ont été retenus : 

 

-          Les lieux de la production, quelles conditions pour leur conservation ?

-          La petite ville industrielle, une ville d’histoire

-          Les acteurs de la mise en valeur de ce patrimoine 

 

Bien que ce colloque s’inscrive dans une problématique propre au Nivernais, pour lequel la question des petites villes industrielles est fondatrice de nombreuses initiatives, d’autres cas, bourguignons et même nationaux, peuvent trouver leur place pour répondre à ces différents thèmes et apporter à ce colloque une dimension comparative. 

Partager cet article

Repost 0
Published by hugues-interactions - dans Réunions et conférences
commenter cet article

commentaires