Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 octobre 2012 3 03 /10 /octobre /2012 12:19

 

Dans le cadre de ses efforts pour redresser l'économie et pour assainir le budget du pays, le gouvernement portugais vient de décider de supprimer son aide à différentes fondations d'intérêt public qui avaient été créées avec une participation plus ou moins forte de crédits publics. C'est le cas de la Fondation du Museu do Douro, qui fait l'objet actuellement d'une pétition pour obtenir le retrait de cette décision.

Le Museu do Douro a été créé par une loi (c'est un cas unique au Portugal). Il est destiné à gérer le patrimoine exceptionnel de la vallée et des vignobles du fleuve Douro, qui fournissent non seulement un excellent vin, mais aussi le raisin qui fournira le porto, après traitement dans les chais de Vilanova de Gaia, en face de la ville de Porto. Il s'agit de défendre les paysages, les modes de culture, les populations, l'architecture des sièges d'exploitation, de promouvoir un tourisme respectueux, de maîtriser le changement technique et social, de développer des activités économiques autour de la vigne et du vin, mais aussi dans d'autres secteurs d'activité pour éviter une mono-culture. C'est un musée de territoire, un des plus grands, qui doit fédérer de très nombreux acteurs autour d'un projet commun.

Comme il fallait, pour réaliser ce projet, mobiliser à la fois les collectivités territoriales (les municipalités de la vallée) et les acteurs économiques, principalement les grandes exploitations viticoles et les producteurs de porto, il fut décidé de créer une fondation dont le but était d'accompagner et de soutenir le musée en y impliquant toutes ces parties prenantes. Un dispositif très intéressant et novateur. C'est cette fondation qui vient d'être considérée par l'Etat comme pouvant être abandonnée.

La disparition de la fondation signifierait un affaiblissement du musée et de ses moyens d'action. Et l'on voit là l'effet d'un malentendu fondamental, entretenu inconsciemment par le vocabulaire culturel courant : la défense du Museu do Douro insiste sur le « projet culturel », puisque c'est un musée, alors qu'il s'agit en réalité d'un projet de développement global soutenable, voué à la valorisation d'un patrimoine aussi bien naturel que culturel et économique, dans l'intérêt du territoire et de toutes ses parties prenantes. Malheureusement, il porte le nom de musée, ce qui automatiquement lui donne une image culturelle. Dans la situation économique du pays, il est trop facile de décider de faire des économies sur ce qui apparaît comme moins utile.

L'idéal serait maintenant que ces parties prenantes qui sont associées dans le capital de la fondation décident de prendre le relais de l'Etat et de plus et mieux s'engager, y compris financièrement, dans ce qui devrait apparaître clairement comme « leur » musée, ou plutôt comme un instrument de développement à leur service.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by hugues-interactions - dans Développement des territoires
commenter cet article

commentaires