Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 mai 2012 4 17 /05 /mai /2012 19:12

En matière de développement des territoires, certains aspects du patrimoine, matériel et immatériel, présentent des opportunités du point de vue économique. On cherche souvent si des savoir-faire, des matériaux, des produits traditionnels ne pourraient pas être redécouverts, relancés, pour créer de l'emploi, voire trouver une place sur les marchés locaux. L'an dernier, à Argenta (province de Ferrare, en Italie), la foire commerciale traditionnelle a présenté les productions labellisées par une vingtaine d'écomusées venus de toute l'Italie. Cette action se répètera cette année. (voir http://www.portaleargenta.it/turismo/ecomuseo/ecomuseo.php).

 

La foire d'Argenta de l'an dernier a permis de révéler un travail plus avancé encore: le programme "Pan di Sorc", réalisé depuis plusieurs années par l'Ecomuseo delle Acque del Gemonese, à Gemona del Friuli (Italie). Il s'agit, non pas seulement d'un produit traditionnel dont on relance la production, mais d'une filière complète, qui part de la culture d'une céréale qui a failli disparaître devant l'agriculture intensive promue par l'Europe, un maïs de montagne avec ses qualités et ses contraintes de sol et de climat. Une fois cette culture particulière restaurée, avec des agriculteurs formés aux méthodes biologiques, on a relancé des moulins spécialisés, qui existaient mais étaient sur le point de disparaître. Ces moulins ont nécessité de susciter des vocations de meuniers parmi les jeunes et là encore des formations techniques pour que les farines biologiques soient adaptées aux productions en aval. Puis on a organisé la production de toute une série de pains (le fameux Pan di Sorc) et de plats (polenta par exemple), selon des recettes anciennes adaptées pour l'époque actuelle et pour le goût des consommateurs. Enfin, on a organisé les débouchés commerciaux, de proximité (circuits courts). Le tout avec l'aide des meilleurs spécialistes de la région et d'Italie et dans le respect des normes et des règlementations nationales et européennes.

 

Voir sur ce point : http://www.ecomuseodelleacque.it/pan-di-sorc/

 

Ce n'est encore qu'un exemple, mais on comprendra qu'il va bien plus loin que la seule renaissance d'un produit "folklorique". On y trouve de la recherche scientifique et technique, de la formation d'adultes et de jeunes, des études économiques approfondies, l'apport de principes et de concepts nouveaux, un réel impact sur l'emploi et sur l'économie locale, enfin un effet très positif sur l'image de ce territoire, aux yeux mêmes de sa population.

 

Il serait intéressant de faire connaître d'autres programmes de filière du même genre. Une coopération au niveau européen ou international pourrait s'organiser pour étudier les conditions de réussite de cette méthode.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by hugues-interactions - dans Patrimoine et communautés
commenter cet article

commentaires