Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 juillet 2021 5 30 /07 /juillet /2021 11:45

J'ai reçu de Raul Dal Santo (Ecomuseo del Paesaggio de Parabiago) un message particulièrement positif et encourageant sur les récents développements de l'activité des écomusées italiens. Je tiens à reproduire des extraits de ce message, sans commentaires, dans sa version originale (en anglais) et dans une traduction sommaire en français, pour en faciliter la diffusion.

 

Extracts from a letter received from Raul Dal Santo (17-07-2021)

The last few months have been of great intense work for me and the Italian and European ecomuseums.

[...]

... the research activity on Italian ecomuseums has allowed me to systematize all the extraordinary information and reflections that are emerging from the celebration of the 50th anniversary of ecomuseology in Italy.  A real Renaissance of the cooperative activity of Italian ecomuseums masterfully coordinated by Francesco Baratti from Apulia and with extraordinary young forces of ecomuseums also from southern Italy.  This is the so-called "phase 2" of the participation of the Italian network ...

The response was extraordinary not only among the old ecomuseums that were part of the Mondi Locali network and then of the "national coordination" but also from new Italian ecomuseums that all together now are part of a greater italian network .  We recorded dozens of contributions during the Landscape Week and over 50 short films on the practices of Italian ecomuseums divided into relevant themes, identified by the network of Italian ecomuseums.  

This now constitutes a treasure of ideas from which to draw to achieve other objectives.  These include further amendments to the Strategic Manifesto of Italian ecomuseums and the dissemination of good practices.  

Among the activities planned for the celebration of the 50th anniversary there is also an international conference I told you about the role of ecomuseums and climate action.  We hope to be able to make a small contribution to the reflection on this important topic and especially to convince ecomuseums all over the world to integrate the UN 2030 development goals into their policies and to have a systemic approach on the issue of local and global development. 

Italian enthusiasm and work is partly in tune with that of the Brazilian ecomuseums with which we continue to collaborate.  A research doctorate is expected shortly to be carried out by Nadia Oliveira in Italy. More in the short term, we are writing an article for the next issue "Empty Museums'" of Museum International illustrating the activities about the cooperation charter between Italy and Brazil.  

With these two activities I hope that we can maintain the enthusiasm and collaboration between the two very different countries but with a common tool such as the ecomuseum. 

Many other news on ecomuseums worldwide were announced through the last Drops Newsletter : https://us16.campaign-archive.com/?u=4934a398cfba99c76e17a05a9&id=37d24e69de and on the platform itself.

___________________________

 

Extraits d’une lettre reçue de Raul Dal Santo (17-07-2021)

Ces derniers mois ont connu un travail intensif pour moi et aussi pour les écomusées italiens et européens.

[...]

... L’activité de recherche sur les écomusées italiens m’a permis de systématiser l’information considérable et les réflexions qui découlent de la célébration du 50° anniversaire de l’écomuséologie en Italie. Ce fut une réelle renaissance de l’activité collaborative des écomusées italiens, remarquablement coordonnée par Francesco Baratti (Ecomusées de la région des Pouilles), mais aussi des jeunes forces des écomusées du sud de l’Italie. C’est ce que nous appelons la “phase 2” de la participation à l’intérieur du réseau italien.

La réponse a été extraordinaire, non seulement de la part des anciens écomusées qui faisaient partie du réseau de Mondi Locali et qui forment maintenant le “coordination nationale”, mais aussi des nouveaux écomusées italiens qui font maintenant partie tous ensemble d’un réseau italien élargi. Nous avons enregistré des douzaines de contributions pendant la Semaine du Paysage et plus de 50 films brefs sur les thématiques des écomusées italiens, classés par sujets et choisis au sein du réseau des écomusées italiens.

Ceci constitue maintenant un trésor d’idées dans lequel nous pourrons puiser pour atteindre de nouveaux objectifs. Ceux-ci incluent de nouveaux amendements au Manifeste stratégique des écomusées italiens et la diffusion de bonnes pratiques.

Parmi les activités prévues à l’occasion de la célébration du 50° anniversaire, il faut noter une conférence internationale sur le rôle des écomusées dans le cadre de l’action sur le climat. Nous espérons pouvoir modestement contribuer à la réflexion sur ce thème si important et plus spécialement convaincre les écomusées du monde entier d’intégrer dans leurs stratégies les objectifs 2030 du développement formulés par l’ONU et d’adopter une approche systémique du thème du développement local et global.

L’enthousiasme italien et le travail accompli correspondent en partie à ceux des écomusées brésiliens avec lesquels nous continuons à collaborer. Un doctorat de recherche entrepris par Nadia Oliveira en Italie devrait aboutir rapidement. A plus court terme, nous écrivons en commun un article pour le prochain numéro (« Les musées vides ») de Museum International qui illustrera les réalisations de la Charte de coopération qui a été signée entre les écomusées de l’Italie et du Brésil.

Avec ces deux projets, j’espère que nous maintiendrons l’enthousiasme et la collaboration entre deux pays très différents mais qui se sont donné un outil commun qui est l’écomusée.

Beaucoup d’autres nouvelles internationales sur les écomusées ont été annoncées dans le dernier numéro de la Drops Newsletter: https://us16.campaign-archive.com/?u=4934a398cfba99c76e17a05a9&id=37d24e69de et sur la plateforme elle-même.

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires